dimanche 10 mars 2013

Combattre encore, pour mais surtout contre

Une page facebook a été créée pour soutenir le combat de John McTiernan contre son entrée en prison prévue dans plus ou moins une semaine. Question. Quel pouvoir avons-nous vraiment sur cette décision d'une Justice américaine partiellement responsable de la mise à l'écart du réalisateur yankee. Cette page n'est pas claire, a-t-elle pour simple but de soutenir le réalisateur ou bien a-t-elle l'ambition démesurée de changer les choses, quelques jours seulement avant l'application de la peine.

Cette entreprise désespérée est louable si elle répond à un soutien moral du réalisateur, mais clairement inutile si elle a pour but de faire changer l'avis du juge - comme si nous étions dans un film où le condamné à mort attendrait la grâce du juge en regardant fiévreusement l'horloge accrochée au mur et l'aiguille des secondes passer de cinq, à quatre, puis trois deux, un - car en admettant que cette e-pétition fonctionne, ne va-t-elle pas (encore) repousser son retour possible aux affaires hollywoodiennes ? C'est le coeur du problème de cette affaire, le retour chaque année repoussé soit par les appels, les décisions de justice, les procès...

Facebook existe à peu de choses près depuis l'apparition du scandale Pellicano. Les fans de McTiernan auraient peut-être dû réagir plus tôt pour montrer que nous étions nombreux à vouloir un retour rapide de John McTiernan derrière la caméra. Peut-être aurait-il alors pensé que passer les quatre mois prévus au départ derrière les barreaux était la bonne chose à faire, mais nous l'avons vu, le bonhomme a voulu se battre jusqu'au bout. Free John McTiernan me parait donc être à la fois une tentative inutile et une preuve d'amour tardive. Au mieux pourrait-elle muter en une pétition pour qu'Hollywood le réengage, juste pour préparer le plus important : l'après prison. Savoir si l'intéressé le désire encore est une autre histoire, nous verrons cela après ses douze longs mois d'incarcération.

6 commentaires:

  1. Bonsoir Rem Oz,

    C’est avec grand intérêt que nous avons pris note des remarques constructives que vous avez faites à propos de notre page « Free John McTiernan » et c’est dans un souci d’amélioration et de clarification de notre action que nous prenons le temps d’apporter ici quelques réponses à vos interrogations.

    Avant de commencer, nous voulions d’abord vous remercier de l’intérêt porté à notre page "Free John McTiernan". Toute aide est évidemment la bienvenue pour propager notre message de soutien à cet immense génie du cinéma. Car il s’agit bel et bien ici d’une opération de soutien moral bien plus que celle d’un combat contre une justice (injustice ?) Américaine qui tente de sacrifier un homme sur la place publique. Nous ne connaissons pas toute l’affaire, nous ne connaissons pas non plus tous les détails du scandale Pellicano et nous ne prétendons pas nous substituer à la décision du juge qui a condamné John McTiernan à un an de prison, 100 000 dollars d’amende et trois années de liberté surveillée.

    Ce que nous condamnons, c’est la démesure de la peine, l’injustice de ce verdict (des nombreuses stars impliquées dans le scandale Pellicano, seul John McTiernan a été condamné) et l'acharnement juridique dont les répercussions ruinent non seulement l’homme mais détruisent également sa carrière cinématographique.
    Absent des grands écrans et incapable de monter un seul projet depuis dix ans, nous pensons que John McTiernan a largement payé de sa personne pour ses erreurs passées. Nous n’avons pas le pouvoir d’influer sur le jugement de madame Dale Susan Fischer mais nous avons le pouvoir d’alléger le fardeau d’un homme que la justice va sacrifier pour étouffer un scandale bien plus sombre.

    Nous comprenons que notre action peut apparaitre comme tardive à seulement quelques jours de la date fatidique de l’entrée en prison de McT, mais les derniers éléments de cette affaire nous ont été communiqués que très récemment par une source proche de la famille McTiernan et il nous a fallu quelques jours pour mettre en place notre plan d’action. Comme vous le savez, la presse internationale est très peu loquace sur ce sujet et depuis le premier verdict, les très nombreux rebondissements n’ont pas aidé à la fluidité des retours d’informations que nous avons sur cette affaire dramatique.

    Pour toutes ces raisons et parce que cet évènement est relativement peu médiatisé, nous voulons que nos voix s’élèvent et que tous les cinéphiles du monde entier crient de concert leur soutien à John McTiernan.

    Sommes-nous mus par une ambition démesurée ? Oui.

    Cette page est-elle le fruit de notre amour pour le cinéaste ? Evidemment.

    Devons-nous nous taire et espérer la grâce du juge en regardant fiévreusement l'horloge accrochée au mur et l'aiguille des secondes passer de cinq, à quatre, puis trois deux, un ? Jamais.

    Aussi faible soit notre poids, nous devons supporter John McTiernan.

    L'équipe de "Free John McTiernan"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour toutes ces précisions. J'aimerais beaucoup, et je suis sûr de ne pas être le seul, connaître ces fameux derniers éléments communiqués par votre source, afin de nourrir mon, notre espoir. Connaître la date exacte de son entrée en prison m'intéresse aussi. Pour le reste, qui ne tente rien n'a rien, c'est pourquoi vous avez tout mon soutien.

      Supprimer
    2. Merci de votre soutien à McT, nous sommes fiers de vous compter parmi les supporters de notre action.
      Par ailleurs, je comprends que vous aimeriez connaître les divers éléments qui nous sont communiqués par notre source, pour autant nous nous devons d'être très vigilants sur la divulgation de ces informations tant que l'affaire est en cours.

      Supprimer
    3. Je comprends tout à fait.

      Supprimer
  2. Cette page FaceBook ressemble à une supercherie, juste un fan (enfin j'espère) qui se fait mousser et qui s'excite du fait d'avoir autant de like et d'articles sur des sites comme Allociné ou Le Monde (!). Le message est super confus, on ne comprend pas le but de tout ça... d'autant que bien des gens pensent que c'est une pétition pour le faire sortir de prison. Et maintenant comme des gamins ils postent des liens sur des comptes twitter de célébrités, et confondent le fait que leur assistant font suivre le twit (ou un retwit) avec un soutient.

    Tout cela est un peu obscène de se faire mousser comme ça en profitant du malheur de McT...

    D'ailleurs Mad Movies ont retiré leur article sur le sujet au bout de quelques heures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai l'article, ou devrais-je dire, la petite news apparue sur le site n'est plus. Peut-être que la chose faisait trop doublon avec le sujet John McTiernan du forum où la news est tombée plus rapidement, je ne sais pas ce serait une bonne question à leur poser cher Anonymous. Je ne sais pas non plus si cette page Facebook est là pour se faire mousser. Il est vrai que Free John McTiernan sonne un peu trop ambitieux à pas mal d'oreilles, mais il faut avouer que ça donne des résultats, plus de 2000 like en une semaine mais hélas, que des retours des médias français, il faudra juger avec le temps, tout ce que l'on peut espérer c'est que McT ait une remise de peine et qu'il sorte avant. Pour le moussage, la France et quelques autres pays ont toujours traité McT avec le plus grand respect, que cette initiative vienne de compatriotes ne m'étonne guère, ce blog n'est-il pas français? pour l'excitation, à leur place je réagirais de la même manière, à savoir, faire le relais des articles sur ma page Facebook. Voilà, cher Anonymous, que dire de plus si ce n'est que tu trouveras mon opinion concernant cette initiative un peu plus haut et la réponse d'un des auteurs de la page Free John McTiernan en réaction

      Supprimer