vendredi 11 mai 2012

Projet avorté - 1988-1990 - Sgt Rock


Personnage créé en 1959 par le duo Bob Kanigher et Joe Kubert pour le compte de DC Comics, le Sergent Rock, aidé de la Easy Company, livre des batailles contre l’armée allemande dans l’Europe occupée de la Seconde guerre mondiale. Du bonheur pour Hollywood et pour le producteur de films d’action over the top Joel Silver qui en acquiert les droits.

David Webb Peoples, un des auteurs de Blade Runner, écrit une version en 1987. La même année, plus précisément en juin sort Predator, film produit par Silver et dans lequel Arnie mène sa troupe au fond de la jungle. John Mctiernan est aux commandes. Shane Black, scénariste et espion au service du producteur, fait partie de l’équipe. L’histoire est connue, lors du générique de fin, le scénariste de L’Arme Fatale lit un numéro du Sgt Rock, comme si Joel Silver, sûr de son coup, nous faisait la promesse d’une prochaine adaptation du comics.

Le script va subir une première révision, confiée à Steven E de Souza, un des scénaristes de Die Hard. Die Hard qui sort en 1988. Une semaine après sa sortie, John Mctiernan déclare au Chicago Tribune du 11 août : J’ai été incapable de trouver des zones assez vastes en Europe pour tourner les incroyables scènes d’explosions qu’il y aura dans Sgt Rock. Je vous promets plus d’explosions et des explosions plus énormes encore que dans Die Hard. On a compris c’est la guerre avec tout ce qu’elle peut générer en terme de spectacle et de dégâts. Le réalisateur ajoute : Il est difficile de trouver en Italie des lieux qui gardent encore des traces des combats qui ont eu lieu lors de cette période, alors qu’en Espagne, on trouve encore des petits villages en ruines qui n’ont pas changé depuis la fin de la guerre civile. Le tournage est donc prévu en Espagne pour les décors naturels (l’action se situe pourtant en Italie pendant l’hiver 1944) et dans le Montana, aux Etats-Unis, ainsi que dans d’autres états de l’ouest nord-américain pour les plus grosses scènes de destruction. Les premières prises de vues doivent débuter fin septembre 88 ou au pire, début octobre. Il n’en sera rien. Pourtant, comme l’indique Steven E de Souza lors d’une interview pour le site web Deepwoods, tout était prêt : Sgt Rock a été annulé seulement quelques semaines avant le début du tournage. John Mctiernan, le réalisateur était en plein repérage et Arnold essayait ses costumes… Il paraitrait aussi que des badges montrant la star dans le costume du sergent circulaient à l’époque lors des conventions. Les raisons de l’annulation n’ont jamais été évoquées. Mctiernan quitte Silver pour d’autres aventures patriotiques, celle de Jack Ryan et de l'Octobre Rouge.

Deux années passent, nous sommes en 1992 et Ebbe Roe Smith retravaille le script. En 1993, le grand John Milius livre sa version, une version trop ambitieuse, comprendre trop coûteuse. Trois ans plus tard, en 1996, c’est à Brian Helgeland de retoucher le script. Dix ans plus tard, le projet semble sérieusement remis sur les rails. John Cox est engagé pour écrire une toute nouvelle aventure du sergent et de sa fine équipe. On est en 2007 et Guy Ritchie est pressenti pour le réaliser. En 2008, Guy Ritchie réalise Sherlock Holmes pour le compte de Joel Silver. A l’automne 2009, plusieurs nouvelles tombent : Joel Silver ne produirait pas tout seul Sgt Rock, il s’allierait avec le très nul Akiva Goldsman. Deuxièment, c’est Chad St. John qui écrirait le script et Francis Lawrence (I am Legend) qui réaliserait le film dont l’histoire ne se déroulerait plus en 44 mais de nos jours. Cette salve de nouvelles ne plait guère aux fans. Ne vous inquiétez pas, le pire reste à venir. En 2010, Silver veut déplacer l’action du film dans le futur. Depuis, rien de plus, si ce n’est que Joel Silver n'a pas renouvelé son contrat avec la Warner, que la Marvel et son Captain America nous a donné notre dose d’héroïsme et de patriotisme ricain.
Marvel 1, DC Comics 0.


2 commentaires: